Essai Toyota Aygo 2018

Pour montrer qu’elle existe encore, la Toyota Aygo bénéficie d’un petit restylage qui concerne essentiellement la face avant qui ressemble à un X. On a des nouveaux pare-chocs, une nouvelle calandre, et on a droit également à une nouvelle signature lumineuse puisque les feux de jours sont désormais à LED à l’avant comme à l’arrière. A l’intérieur, le restylage se traduit notamment par de nouveaux compteurs. On peut également personnaliser son véhicule à travers des inserts de couleur à poser sur les aérateurs ou sur le levier de vitesses. Mais la principale nouveauté provient du système multimédia : on a toujours un écran tactile de 7 pouces mais il reçoit désormais le système Mirror Screen. L’Aygo bénéficie également de nouvelles aides à la conduite, notamment l’alerte de franchissement de ligne, ou encore du freinage automatique d’urgence.
Côté moteur, le 1 litre VVTi passe de 69 à 72 ch, non pas pour les performances mais pour à la norme Euro 6.2. Sur la route, l’Aygo reste assez agréable en ville, mais dès qu’on sort des centre-villes, il ne faut pas hésiter à cravacher le moteur et à descendre un ou deux rapports puisque la boîte a des rapports ultra-longs. A titre d’exemple, on peut dépasser 100 km/h en seconde ! Côté tarif, il débute à 11190 € pour la version d’entrée de gamme et le milieu de gamme x-play, que l’on conseille puisqu’il bénéficie du minimum syndical à savoir la climatisation et l’écran central tactile, il faut compter 13440 € en 5 portes. Au passage, l’Aygo existe en 3 ou 5 portes, avec un surcoût de 400 € pour les versions 5 portes.

source

You might be interested in